Un cadeau collaboratif au profit de l’environnement

Loyco
14 Déc, 2021

Cette année encore, nous avons décidé d’allouer le budget initialement dédié à une attention pour nos client·e·s au soutien de causes qui nous tiennent à coeur. Motivé·e·s par l’envie d’œuvrer pour l’environnement, nous avons lancé ce projet de carte de vœux en soutien à 3 projets de reforestation portés par Tree-Nation.

Nous sommes conscient·e·s que le sujet de la compensation carbone par la reforestation n’est pas une solution toute faite, mais un sujet profond qui mérite développement. C’est pourquoi, après nous être documentés, nous avons décidé de regrouper les différentes informations récoltées dans un seul lieu, afin de donner plus de contexte à notre projet. En parcourant cet article, vous trouverez différentes informations et ressources au sujet de l’objectif Net Carbon Zero, de la compensation carbone ainsi que des projets de reforestation.

Découvrez ici la base de réflexion qui a lancé notre projet, et pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter les liens à disposition dans cet article et à nous partager vos inspirations.

 

L’objectif du Net Carbon Zero chez Loyco

En 2020, nous avons réalisé notre premier bilan carbone en y intégrant les 3 périmètres d’analyse afin de dresser un état de situation complet des impacts de nos activités. Toutes nos actions de décarbonations sont guidées par cette logique : éviter, réduire et compenser. Aujourd’hui, nous travaillons à la réduction de nos émissions sur différents niveaux dans notre périmètre d’activité, dont notamment:

Par ce projet de carte de vœux, Loyco agit en dehors de son périmètre d’activité en pratiquant la compensation via le financement de projets bas carbone avec Tree-Nation. Selon ce graphique de l’ADEME, qui présente les 3 modes d’actions pour une transition bas carbone, nous pouvons donc parler d’émissions évitées.

Emissions_évitées_ADEME

 

La compensation carbone par la reforestation

Voici quelques définitions et ressources afin de poser le contexte et mieux comprendre les termes gravitant autour de la compensation carbone par la reforestation.

La neutralité carbone, qu’est-ce que c’est?

En cohérence avec le rapport 1,5°C du GIEC, la neutralité carbone se définit par le fait de séquestrer autant de carbone que nous en émettons, de manière à stabiliser son niveau de concentration dans l’atmosphère et ainsi limiter l’augmentation de la température globale de la planète.

L’avis de l’Agence de la transition écologie (ADEME) sur la neutralité carbone

« Pour atteindre la neutralité carbone, deux leviers sont nécessaires: réduire les émissions de GES et séquestrer le CO2 dans des puits biologiques ou technologiques. Un puits étant défini comme tout système qui absorbe plus de carbone qu’il n’en émet. Toutefois, l’ambition de neutralité est grande. Le niveau des émissions d’origine humaine reste très élevé alors que les capacités techniques et économiques de séquestration sont limitées et longues à mettre en œuvre. Il faut donc réduire drastiquement au plus vite les émissions de GES et assurer en parallèle que les investissements dans la constitution du puits soient suffisamment anticipés pour permettre de séquestrer à terme les émissions résiduelles.

L’ADEME invite tous les acteurs à mettre en œuvre des actions en priorité sur leur propre périmètre de responsabilité, c’est-à-dire sur lequel leur activité induit un impact GES et à ne pas baser leur stratégie uniquement sur le financement de projets de réduction des émissions ou de séquestration chez des tiers. Dans l’optique d’afficher une réduction de leur impact GES, certains acteurs privilégient en effet le financement de projets de compensation peu onéreux plutôt que d’investir dans un réel projet de décarbonation de leur activité. Cette approche à travers laquelle un acteur recherche une neutralité carbone arithmétique, c’est-à-dire que les émissions GES induites par ses activités soient compensées par des émissions réduites ou séquestrées chez un tiers, peut masquer le fait qu’il existe encore des leviers d’actions sur son propre périmètre d’activité.

Lire de point de vue complet de l’ADEME ici.

Qu’entend-on par la compensation carbone volontaire?

Selon l’ADEME, la compensation carbone volontaire se définit comme la compensation partielle ou totale par une personne physique ou morale de ses émissions. Pour se faire, elle acquiert des unités de réductions d’émissions ou des séquestrations provenant de projets tiers. Concrètement, la compensation se réalisera par l’achat et donc l’annulation d’unités de réduction de gaz à effet de serre émis par cette personne.

La compensation volontaire doit s’inscrire dans une logique de neutralité carbone. Il est important que cette pratique soit complémentaire à la mise en œuvre de solutions alternatives et/ou d’efforts de réduction des émissions.

En savoir plus

Focus sur la compensation carbone par la reforestation

La compensation carbone est donc un mécanisme financier qui permet de soutenir des projets environnementaux de plusieurs types:

  • Les projets favorisant la réduction de gaz à effet de serre, comme un parc solaire photovoltaïque;
  • Les projets de séquestration de gaz à effet de serre, comme la reforestation. (source: selectra)

La compensation carbone par la reforestation a pour but de séquestrer autant de carbone que nous en émettons, de manière à stabiliser son niveau de concentration dans l’atmosphère. L’expansion d’une forêt va créer un puits biologique de carbone grâce à la longue durée de vie des arbres.

Toujours selon l’ADEME, la séquestration de carbone dans les écosystèmes peut également, en respectant les bonnes pratiques, générer des bénéfices environnementaux comme la protection de la biodiversité et de la qualité des sols, ainsi que des bénéfices sociaux. Il est important de prendre en compte le facteur temps lors de l’investissement forestier. Les tonnes de CO2 absorbées correspondent à la somme de la croissance sur la durée de vie entière du peuplement forestier. La compensation des émissions n’est pas instantanée. Pour séquestrer le carbone, les actions pour protéger les stocks existants dans les forêts et les sols et favoriser leur augmentation sont à prioriser par rapport aux puits technologiques dont la mise en œuvre est plus coûteuse, consommatrice d’énergie et incertaine.

En savoir plus

Les liens avec les ODDs

En suivant l’idée de diminuer et réduire ses émissions avant de prendre des mesures de compensations, le soutien de projets forestiers peut jouer un rôle dans l’atteinte des Objectifs de Développement des Nations Unies n°13 et n°15:

  • Objectif 13 – lutte contre les changements climatiques: prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions;
  • Objectif 15 – vie terrestre: préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.

Comment s’informer sur son bilan de carbone?

De nombreux calculateurs d’empreinte écologique personnelle sont disponibles sur internet. Voici trois outils faciles d’utilisation qui vous guideront également vers des pistes de réduction à mettre en place au quotidien:

En tant qu’entreprise, nous ne pouvons que vous encourager à réaliser un bilan carbone qui vous permettra de mesurer les impacts de vos activités et de mieux vous situer.

 

Notre partenaire Tree-Nation

Durant l’été, nous avons challengé nos Loycomates avec le défi Treely, une application mobile qui plante des arbres selon le nombre de pas effectués par l’équipe en 10 jours. C’est ainsi que nous avons rencontré Tree-Nation, qui s’occupe de faire le lien entre Treely et les projets de reforestations.

Qui est Tree-Nation?

Fondée en 2006, Tree-Nation est une Organisation à but non lucratif permettant aux citoyen·ne·s et aux entreprises de planter des arbres partout dans le monde et de compenser leurs émissions de CO2. Partenaire officiel du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement en 2007, l’organisation a aujourd’hui aidé plus de 7’000 entreprises et 300’000 individus à planter plus de 11 millions d’arbres dans 90 projets de reboisement sur 6 continents.

 

Sait-on si les arbres vont bien cohabiter?

L’objectif de l’organisation est de réintroduire la biodiversité (faune et flore) au sein de leurs sites de reforestation tout en soutenant les communautés locales. La biodiversité est donc considérée comme clé de réussite sur chacun des projets. Pour reprendre leurs mots: “Différents habitats sont nécessaires pour différentes espèces, car chaque espèce est adaptée à un ensemble particulier de conditions environnementales. Les espèces dépendent les unes des autres pour leur survie, et lorsque l’une d’entre elles disparaît, les espèces qui en dépendent peuvent également s’éteindre”.

Pour chaque projet, plusieurs espèces sont proposées afin de planter une diversité de végétaux et respecter cette mission de biodiversité grâce à la polyculture. Chaque espèce aura ensuite un rôle bien spécifique à jouer dans la restauration de l’écosystème en question.

En savoir plus sur la méthodologie de polyculture de Tree-Nation.

Comment sont calculées les tonnes de CO2 absorbés par projet?

Les valeurs de compensation données sont estimées selon de nombreux facteurs qui influencent la quantité de CO2 qu’un arbre peut absorber. Son espèce, sa variété, la région de plantation, le climat et une multitude d’autres variables sont pris en compte.

Habituellement, la séquestration du carbone est calculée par hectare de projet forestier. Toutefois, Tree-Nation a développé sa propre méthode afin de fournir une valeur de CO2 par arbre unique: «Pour chaque espèce d’un projet, nous tenons compte du climat de la région, de la hauteur de l’arbre, du diamètre du tronc, de son schéma de croissance et d’une période de CO2. Pour cette période de CO2, nous considérons que la plupart du carbone est capturé pendant la période de croissance de l’arbre. Cette période de croissance peut durer de 10 à 35 ans, selon l’espèce. Pour notre calcul, nous ne prenons en compte que cette période et la plafonnons à 20 ans, de sorte qu’aucun carbone après 20 ans ne soit pris en compte. Cela signifie que les arbres que nous plantons compenseront plus que ce qui est comptabilisé».

Découvrez la méthode de calcul de Tree-Nation.

Quelle vision à long terme pour ces projets forestier?

Selon les projets et les espèces, un entretien est nécessaire pour garantir la survie des arbres. Selon Tree-Nation, les premières années sont clés : c’est à cet instant que la croissance et la survie des arbres est la plus difficile. Des experts forestiers se rendent régulièrement sur leurs sites de plantation et une aide technique est apportée aux propriétaires fonciers. Dans certains projets à très faible coût, il est toutefois plus rentable de ne pas effectuer d’entretien, mais de planter systématiquement des arbres supplémentaires afin de garantir qu’une certaine quantité atteignent l’âge adulte.

Contrairement aux projets certifiés, qui fournissent une incitation financière directe sur la survie de l’arbre (les propriétaires fonciers sont payés si l’arbre survit), les projets non certifiés baseront leur incitation financière sur les bénéfices directs des arbres plantés. Pour ce type de projet, la sélection des espèces et la gestion du projet sont parmi les aspects les plus importants de l’entretien, car la plupart des arbres sont destinés à être utiles et économiquement bénéfiques pour les propriétaires (par leurs fruits, leur bois ou leurs sous-produits), créant ainsi une incitation financière naturelle à prendre soin des arbres tout au long de leur vie productive.

En apprendre plus sur la maintenance des projets forestiers.

Envie d’en savoir plus? Parcourez la base de connaissance de Tree-Nation et découvrez encore plus d’informations sur l’organisation et ses projets.

 

Les projets soutenus par notre carte de vœux

Pour chacun des 3 projets que nous avons sélectionnés cette année, il est possible de suivre les actions et avancées sur place depuis le site de Tree-Nation. Découvrez les objectifs ainsi que les différents aspects impactés par ces projets:

Brésil - Sowing Water

La suppression des forêts entraîne la perte de nombreux services écosystémiques, comme l’approvisionnement en eau. Avec ce projet, l’IPÊ veut influencer les producteurs de Cantareira à utiliser les terres durablement, recomposer la forêt tout en impliquant la communauté par l’éducation environnementale.

Quels sont les aspects impactés positivement par ce projet?

  • Reforestation
  • CO2 Capture
  • Recherche scientifique
  • Conservation
  • Conservation de la faune
  • Projet à grande échelle
  • Agroforesterie
  • Gestion des ressources hydrauliques
  • Économie sociale
  • Sensibilisation à l’environnement
  • Team Building

En savoir plus sur le projet Sowing Water

Australie - Daintree Life Revegetation

Daintree Life plante des arbres dans des zones défrichées de la forêt tropicale de Daintree, la plus ancienne forêt tropicale sur terre. Leur objectif est de planter 500’000 arbres d’ici 2030 afin d’accroître l’habitat et les ressources alimentaires de la faune en remplaçant les zones désherbées.

Quels sont les aspects impactés positivement par ce projet?

  • Reforestation
  • Capture du CO2
  • Ecotourism
  • Conservation
  • Conservation de la faune
  • Projet gagnant un award
  • Préservation
  • Éducation
  • Restauration des terres
  • Sensibilisation à l’environnement
  • Inclusion sociale
  • Tribues indigènes
  • Étudiants & bénévoles

En savoir plus sur le projet Daintree Life Revegetation 

Madagascar - Eden Projects

Depuis 2007, le programme fonctionne en travaillant en collaboration avec de nombreuses communautés, avec le soutien du gouvernement national, des locaux et des tribus, pour reboiser de vastes zones de mangroves et de forêts sèches à feuilles caduques le long de la côte et dans les zones intérieures.

Quels sont les aspects impactés positivement par ce projet?

  • Reforestation
  • Capture du CO2
  • Lutte contre la désertification
  • Soulage la pauvreté
  • Projet à grande échelle
  • Préservation
  • Agroforesterie
  • Boisement
  • Restauration des terres
  • Égalité des sexes
  • Gestion des ressources en eau
  • Économie sociale
  • Éviter la déforestation
  • Patrimoine local
  • Tribus indigènes

En savoir plus sur le projet Eden Projects

Vous avez des questions sur l’un des projets?
Rendez-vous sur la page du projet et sélectionnez la rubrique « question », l’organisme actif sur place pourra vous apporter des précisions.

 

Eviter, réduire et compenser

Comme note de fin, nous souhaitons mettre en avant le fait que la compensation ne représente pas LA solution à la situation d’urgence climatique dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Toutefois, nous sommes garantis qu’il est important que tous les acteurs, organisations et citoyen·ne·s, contribuent à leur échelle, en commençant par changer leurs habitudes pour tendre vers plus de sobriété. «Éviter, réduire et compenser» est une partie de la solution qui nous tient à cœur de mettre en place aujourd’hui.

En conclusion, nous souhaitions vous partager quelques ressources en lien avec ce vaste sujet qu’est la durabilité. Ici vous trouverez plusieurs articles, inspirations et actions concrètes à mettre en place pour tendre à un futur plus responsable:

  • Le site ça commence par moi pour en savoir plus sur les enjeux écologiques et s’inspirer d’actions simples;
  • L’Iglou avec ses nombreuses infographies pour mieux comprendre les défis environnementaux sans se perdre;
  • L’ADEME qui propose une multitude d’articles concis et accessibles;
  • Je me recycle, un blog avec plein d’astuces pour commencer sa transition écologique;
  • Le média Mouvement Up avec des idées d’actions concrètes pour une transition vers un monde plus durable;
  • Le média WeDemain qui met en lumière différentes initiatives qui réinventent le monde de demain.

Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la newsletter by Loyco.

Comme vous, nous détestons les spams ! Votre adresse e-mail n'est utilisée que pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Loyco.
À chaque envoi, vous disposez d'un lien de désabonnement inclus dans l'email.

Share This