road-to-loycocracy

Road to Loycocracy: Endosser un rôle de coordinatrice

24 Fév, 2021
Développement Durable | Gouvernance

Entre autres effets positifs, la Loycocracy a offert la possibilité à des Loycomates qui n’étaient pas membres de l’ancien Comité de direction d’assumer un rôle de coordinateur ou de coordinatrice et de se lancer, parfois pour la première fois, dans la gestion d’équipe. C’est le cas de notre Head of Sustainable Development, Marie Blaser, qui nous raconte son expérience de ce défi passionnant!

Depuis bientôt 3 ans, je suis la coordinatrice de l’équipe Développement durable. Prendre ce rôle a été un joli défi qui n’a pas été tous les jours facile, mais qui s’est révélé très enrichissant, tant sur le plan professionnel, humain que personnel.

 

Challenge #1 Créer une équipe et la faire fonctionner

Imaginée lors de la mise en place de la Loyocracy, une équipe BCorp a été intégrée au cercle des équipes Support. En effet, la durabilité faisait partie intégrante de l’ADN de Loyco et il y avait une volonté de la renforcer davantage. Historiquement, 2-3 Loycomates collaboraient sur la certification BCorp et quelques autres projets.

Lors de notre 1ère séance, nous nous sommes retrouvé·e·s à 10 autour d’une table. Nous partions d’une page blanche pour définir la raison d’être, les responsabilités de notre nouvelle équipe, la fréquence de nos rencontres et la manière dont nous allions nous organiser. Par mon rôle, je devais donc catalyser les idées et m’assurer que les décisions soient prises pour avancer et veiller au bon fonctionnement de l’équipe. Coordonner ces échanges était tout simplement nouveau pour moi et m’a poussé à sortir de ma zone de confort, non sans stress pour y parvenir.

Un élément déroutant qui est ressorti de nos premiers échanges était que les membres de l’équipe ne voulaient pas s’identifier à une certification. En effet, ils/elles ne souhaitaient pas restreindre leurs actions aux exigences de la certification. C’est pourquoi l’équipe BCorp est devenue l’équipe Développement durable.

 

Challenge #2 Motiver une équipe

Les Loycomates porteurs·euses d’un rôle Développement durable, assument pour la plupart un rôle opérationnel ou d’autres rôles Support en parallèle. Il n’est donc pas toujours évident de dégager du temps et des ressources pour faire face à toutes les demandes externes ou internes. Ainsi, faire passer son rôle Support Développement durable au second plan semble facile. C’est pourquoi il m’a aussi fallu apprendre à encourager les membres de l’équipe à dégager du temps pour s’impliquer sur des projets.

Comment le faire? Ça aussi, je l’ai testé! Prendre le temps d’échanger lors de rencontres informelles individuelles courtes m’a permis d’identifier ce qui motivaient les membres de l’équipe et également de comprendre les raisons pour lesquelles ils/elles ne pouvaient s’y consacrer davantage. Le plus motivant a été l’organisation des demi-journées hors des bureaux pour prendre de la hauteur, parler de la durabilité et imaginer nos futurs projets.

Le dernier point important pour la motivation d’une équipe consiste à présenter régulièrement l’avancement des projets et des tâches, quelle qu’en soit l’envergure, afin de montrer qu’on avance. Ceci, afin d’éviter de générer de la frustration et du découragement en pointant uniquement du doigt tout ce qu’il reste à accomplir.

 

Challenge #3 La légitimité de mon rôle

J’ai endossé le rôle de Coordinatrice Développement durable après seulement 6 mois chez Loyco.  J’ai ressenti le besoin de développer des connaissances aussi bien techniques qu’en termes de leadership. Pour la partie technique, j’ai suivi une formation à l’externe, un DAS en management durable, qui m’a permis de prendre de l’assurance et de mieux comprendre les tenants et aboutissants de la durabilité. Quant au leadership, j’ai pu bénéficier de conseils d’un ancien membre du comité de direction qui faisait partie de mon équipe. C’était enrichissant de pouvoir profiter de ses conseils, mais sa présence représentait aussi un défi, car par son ancienne posture, il avait tendance à s’imposer lors des échanges en équipe. Il m’a donc fallu apprendre à m’affirmer pour ne pas le laisser prendre trop de place et ainsi préserver un espace suffisant pour les autres membres de l’équipe. Aujourd’hui encore, cela représente toujours un challenge.

Pour finir, je dirais que nous avons récolté les fruits de notre travail lors de notre dernière certification BCorp en passant le cap des 100 points. Je me réjouis de continuer à collaborer avec cette belle équipe remplie de profils de tous horizons qui contribue à la richesse de notre modèle!

 

La série «Road to Loycocracy»

Pour rappel, en mai 2018, nous avons choisi de dissoudre notre Direction afin de donner le pouvoir à nos Loycomates, concrétisant notre profonde confiance en l’être humain ainsi que nos croyances en la force de l’intelligence collective. Cette mini-série vous raconte l’implémentation de ce nouveau modèle d’organisation telle que nous l’avons vécue, sans volonté de donner de leçons. Juste comme ça. Parce que nous avons plaisir à partager et que nous serions ravis de recevoir votre feed-back. Alors n’hésitez pas à commenter, voire à nous secouer. On adore ça 😉.

Avec toute notre bienveillance, bonne lecture.

Christophe Barman, Co-fondateur de Loyco

Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la newsletter by Loyco.

Comme vous, nous détestons les spams ! Votre adresse e-mail n'est utilisée que pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Loyco.
À chaque envoi, vous disposez d'un lien de désabonnement inclus dans l'email.

Share This