Loyco lance la «Loycocracy»

29 Mai, 2018
Développement Durable | Gouvernance | Loyco | Management agile

Conserver un esprit intrapreneurial malgré la croissance

Selon Christophe Barman, ex-CEO, « avec la croissance, il devenait difficile de maintenir la structure hiérarchique très plate que nous avions souhaitée depuis nos débuts et dont les effets sur le plaisir et l’engagement des « Loycomates » avaient fait leurs preuves. L’objectif de notre nouveau modèle d’organisation est de garantir la participation et la coordination, sans intégrer de strates hiérarchiques que nous jugeons destructrices pour l’esprit intrapreneurial

« Loycocracy »

« Nous nous sommes inspirés des modèles existants et avons beaucoup échangé avec des entrepreneurs ayant supprimé leur structure hiérarchique. Notre « Loycocracy » est inspirée du modèle américain « Holacracy », de la sociocratie, des entreprises libérées ainsi que des « organisations opales » chères à Frédéric Laloux dans son livre Réinventer les organisations. Comme « Holacracy », elle vise à substituer une autorité de rôle – entendez : le porteur du rôle peut décider sans se référer à un supérieur – à l’autorité hiérarchique traditionnelle. A noter qu’il s’agit d’un processus d’implémentation progressif et que nous nous considérerons réellement en « Loycocratie » à la fin 2018 » précise Stéphanie Dabrowski, ex-DRH.

Une perpétuelle quête de sens

Dès notre création, nous avons voulu redéfinir la notion de performance au sein de notre organisation. Les trois « P » du développement durable (« People », « Planet », « Profit ») constituent les axes de performance que nous nous efforçons d’équilibrer dans toutes nos décisions. Cela a fait de Loyco une entreprise très particulière où le plaisir des collaborateurs et la poursuite de projets à impacts sociétaux et environnementaux prennent le pas sur la quête de rentabilité. « Nous avons notamment pu faire des choses aussi enthousiasmantes que partir à 70 pendant 4 jours au Portugal, co-organiser un trail en montagne, nous engager pour le développement de la norme BCorp en Suisse ou passer des centaines d’heures à réaliser un film (NRD : « Demain Genève ») parce que cela faisait du sens pour nous. C’est extraordinaire ! » commente Gregory Chollet, ex-directeur marketing.

Un succès inespéré

Fondé le 1er juillet 2013 à Genève, Loyco a connu un succès commercial inédit pour une entreprise de services en Suisse Romande. Active dans l’externalisation pour les fonctions de support (RH, assurances, gestion des risques, finances, fiscalité et marketing), l’entreprise compte à ce jour quatre succursales à Genève, Lausanne, Sion et Zurich, emploie 90 Loycomates pour un chiffre d’affaires de plus de CHF 12’000’000.-.

Le parcours de Loyco vers la Loycocracy

Pour partager cette belle aventure et expliquer comment Loyco en est arrivé là, un article paraîtra mensuellement dans la newsletter. Pour vous inscrire, le formulaire se trouve ci-dessous.

 

La presse en parle (complément ajouté au présent article le 14.06.2018)

Depuis l’annonce du lancement de la « Loycocracy », plusieurs médias se sont intéressés à ce nouveau modèle de management.

Découvrez les interviews et articles écrits sur le sujet :

Plus de chefs chez Loyco, HR Today, 29 mai 2018 

Loyco remet les clés de l’entreprise à ses employés, AGEFI, 28 mai 2018

Interview de Christophe Barman dans Réveil à 3 (2 :16 :00), Couleur 3, 6 juin 2018

Une PME vient de dissoudre sa direction, Tribune de Genève, 10 juin 2018

 

 

Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la newsletter by Loyco.

Comme vous, nous détestons les spams ! Votre adresse e-mail n'est utilisée que pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Loyco.
À chaque envoi, vous disposez d'un lien de désabonnement inclus dans l'email.

Share This