Le plan de mobilité: un projet loycocratique

27 Sep, 2020
Développement Durable | Gouvernance | Loyco | Management agile

Dans cet épisode de Road to Loycocracy, Stéphanie Dabrowski, Head of Talent, partage avec vous un cas pratique de gestion de projet loycocratique à travers la mise en place du «plan de mobilité» de Loyco.

Après 7 années d’existence et la croissance de Loyco, il est évident que certains de nos règlements et fonctionnements internes doivent être revus. Ceci est d’autant plus vrai avec le changement de gouvernance opéré en mai 2018 vers notre système loycocratique. Le règlement de frais constitue un bon exemple. Avec l’évolution de Loyco, l’ouverture de ses succursales à Zürich et Lausanne, un travail de réflexion et d’alignement sur le remboursement de certains frais devait être entrepris, en particulier pour les frais liés à la mobilité des Loycomates.

Mettre les bonnes personnes autour de la table

 

C’est pourquoi, en janvier 2019 et suite à notre changement organisationnel, quelques collègues et moi-même avons mis sur pied une équipe constituée par des volontaires et des rôles métiers pour consolider un projet qui pourrait s’intégrer dans la reprise du règlement de frais. Il nous fallait de l’expertise au niveau fiscal, les inputs de certains membres de l’équipe Talent, du développement durable et naturellement un coup de main de la logistique. En mettant tous ces rôles dans une même salle (cela était encore possible à l’époque 😊 !) je pensais que nous arriverions rapidement à un projet ficelé et convenant à la majorité. Ainsi, nous pourrions offrir à nos collègues des avantages consolidés sur un document que nous avions décidé de nommer «Plan de mobilité».

Des besoins très différents

 

La tâche a été un peu plus complexe qu’imaginée. Même si Loyco ne compte qu’une centaine de Loycomates, lorsqu’il s’agit de trouver une solution qui convient à tous, les perceptions et les priorités ne sont pas forcément les mêmes pour chacun. Quand auparavant, les décisions étaient prises par le Comité de direction, prendre l’avis du plus grand nombre nous confronte aujourd’hui à des besoins plus différenciés.

L’équipe s’est donc vite rendu compte que la tâche serait un peu plus ardue qu’envisagé. Pour autant, il nous tenait à cœur d’explorer de nouvelles options et d’imaginer des solutions qui nous permettent d’aboutir à un projet correspondant à notre culture d’entreprise. Ce qui nous a permis d’avancer, c’est de rester alignés à nos valeurs et, surtout, de se montrer agiles.

La question délicate des véhicules privés

 

Le projet se trouvait être ambitieux, car nous souhaitions aussi ajuster le projet à notre impact carbone. Et qui dit «Plan de mobilité», dit également premières discussions sur les remboursements des trajets professionnels en véhicule privé et la participation de Loyco aux frais de place de parc, bénéfices historiques qui n’étaient plus alignés à nos idéaux. Il est clair que, pour certains, il est aisé de prendre les transports publics, alors que pour d’autres, l’utilisation des transports publics est compliquée, tant au niveau du temps que des lignes disponibles.

Un plan de mobilité durable

 

Il a donc fallu du temps pour trouver le bon positionnement du projet et garantir un accompagnement des collègues impactés par ce changement. Mais après quelques mois de réflexion, plusieurs séances de discussion et de la bienveillance, nous avons réussi à finaliser et imaginer un projet équitable dont nous sommes fiers: un plan de mobilité qui correspond à nos objectifs de durabilité.

Nous avons pu augmenter la participation aux frais de déplacements privés (domicile-bureau) des Loycomates en diminuant progressivement la participation aux frais de place de parc. Pour les déplacements professionnels, le plan de mobilité encourage clairement les déplacements en transport public. Nous avons également mis en place un outil permettant aux Loycomates d’accéder facilement à la prise de billets de transport facturés directement à l’entreprise. Et le plan va certainement encore évoluer avec les nouvelles pratiques de télétravail.

Une expérience profitable

 

Cette expérience nous permet aujourd’hui d’être plus efficients dans la gestion de projet, dans le choix des personnes à impliquer ainsi que dans l’anticipation des différences de perception à l’interne d’une même thématique. Notre organisation nous a permis de recueillir les informations de manière transversale et de récolter les opinions du plus grand nombre afin d’obtenir un résultat en adéquation avec nos objectifs et nos valeurs.

 

La série «Road to Loycocracy»

En mai 2018, nous avons choisi de dissoudre notre Direction afin de donner le pouvoir à nos Loycomates, concrétisant notre profonde confiance en l’être humain ainsi que nos croyances en la force de l’intelligence collective. Cette mini-série vous raconte l’implémentation et l’amélioration continue de ce nouveau modèle d’organisation telle que nous l’avons vécue, sans volonté de donner de leçons. Juste comme ça. Parce que nous avons plaisir à partager et que nous serions ravis de recevoir votre feed-back. Alors n’hésitez pas à commenter, voire à nous secouer. On adore ça 😉.

Avec toute notre bienveillance, bonne lecture.

Christophe Barman, Ex-CEO de LoycoLe contenu va ici

Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la newsletter by Loyco.

Comme vous, nous détestons les spams ! Votre adresse e-mail n'est utilisée que pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Loyco.
À chaque envoi, vous disposez d'un lien de désabonnement inclus dans l'email.

Share This