Road to Loycocracy: L’arrivée chez Loyco

29 Avr, 2019
Développement Durable | Gouvernance | Management agile

Episode 9: L’arrivée chez Loyco, par Anouk Zbinden, Social media manager

Comment vit-on le passage d’un système traditionnel à une organisation loycocratique? Arrivée depuis 5 mois chez Loyco, je livre ici, en toute subjectivité, mes premières impressions d’une organisation sans hiérarchie!

Passé les quelques jours qu’il m’a fallu pour bien comprendre l’organisation loycocratique, deux éléments m’ont particulièrement marquée lors de mes premiers mois chez Loyco, liés à la fois à la répartition horizontale de l’autorité et aux valeurs de l’entreprise.

Pas de Bisounours

Le premier, c’est l’écoute. Dans les différents meetings auxquels je prends part, la prise de parole de l’ensemble des Loycomates présents y est valorisée. D’une part, parce que si l’on y participe, c’est que l’un de nos rôles, métier ou transversal, est impacté par les décisions qui y sont prises. On a donc une raison légitime d’être partie prenante des réflexions qui y sont menées. Et bien que la maturité et l’expérience de certains Loycomates peuvent donner plus de pertinence à leurs interventions, l’ensemble des personnes présentes sont invitées à s’exprimer et sont écoutées. L’absence de hiérarchie, et la volonté de s’affirmer dans leurs différents rôles offrent de plus aux Loycomates une liberté de parole accrue. Une liberté qui laisse davantage de place à l’évolution personnelle et professionnelle. En effet, dans un système traditionnel, les non-dits et le politiquement correct jettent parfois une lourdeur sur les séances et nuisent à la dynamique de travail.

Néanmoins, par souci d’une objectivité toute relative et pour ne pas être accusée de vivre dans un monde de Bisounours, je relèverais que, par conséquent, Loyco, en tant qu’organisation, doit gérer la multitude des opinions exprimées (tâche qui revient probablement aux coordinateurs et aux organisateurs des séances) et celui de réunionite, qui la guette au même titre que toute autre entreprise.

Plus qu’un simple job

Ce qui m’a aussi frappée lors de mon arrivée, c’est la forte identification des Loycomates à l’entreprise et l’engagement qui en découle. Je la trouve palpable. Et il me semble que, parallèlement à une vie d’entreprise animée et à une atmosphère décontractée, les rôles transversaux loycocratiques y sont pour quelque chose.

Par exemple, dans le cas du déménagement de notre bureau lausannois qui se profile, une équipe, montée par la personne en charge du rôle « logistique » à Lausanne, a été constituée pour se charger de l’ensemble de la problématique : recherche des bureaux, organisation du déménagement. Les loycomates sont ainsi parties prenantes de décisions importantes pour Loyco, pas uniquement en matière de logistique, mais aussi de budget, d’événements internes ou de recrutements. Malgré la charge de travail que cela représente, en sus du travail quotidien, je suis persuadée que cette implication dans la vie de l’entreprise génère une identification plus forte à l’organisation.

La preuve? J’ai très envie d’y rester et de participer à son développement !:)

 

Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la newsletter by Loyco.

Comme vous, nous détestons les spams ! Votre adresse e-mail n'est utilisée que pour vous envoyer notre newsletter et des informations sur les activités de Loyco.
À chaque envoi, vous disposez d'un lien de désabonnement inclus dans l'email.

Share This