LES ACTUALITES DE LOYCO ET DU MARCHE

Restez informés de nos beaux projets et des news du marché, une fois par mois à la sauce Loyco!

mukam

30 Novembre 2018

Road to Loycocracy: Conserver le leadership

Général

En mai 2018, nous avons choisi de dissoudre notre Direction afin de donner le pouvoir à nos Loycomates, concrétisant notre profonde confiance en l’être humain ainsi que nos croyances en la force de l’intelligence collective.

Cette mini-série vous raconte l’implémentation de ce nouveau modèle d’organisation tel que nous l’avons vécu, sans volonté de donner de leçons. Juste comme ça. Parce que nous avons plaisir à partager et que nous serions ravis de recevoir votre feed-back. Alors n’hésitez pas à commenter voire à nous secouer. On adore ça 😉.

Bonne lecture et avec toute notre bienveillance.

Christophe Barman 
Ex-CEO de Loyco

Episode 5: Conserver le leadership, par Christophe Barman, Coordinateur support

Supprimer la hiérarchie pour garantir une répartition équitable et efficiente du pouvoir ainsi que de l’information, favoriser ainsi l’intelligence collective, engager vraiment les Loycomates, catalyser l’innovation, réduire les temps de décision… l’image semble idyllique. Pour fonctionner, ce modèle nécessite néanmoins deux facteurs clés: un ensemble de règles regroupées au sein d’un document largement communiqué et régulièrement revu (la constitution), ainsi qu’un leadership aussi bienveillant qu’affirmé.   

Les rôles transversaux ou de support

Comme vous avez pu le découvrir dans notre 3ème épisode, le rôle traditionnel du chef n’existe plus en Loycocracy. Il est remplacé par un ensemble de rôles dits «transversaux» ou «support» qui sont obligatoires au sein de chaque équipe «opération», qui garantissent la distribution du pouvoir ainsi qu’une meilleure adéquation des talents avec les rôles et qui permettent la coordination.

Qui n’a en effet pas souffert d’une supérieure ou d’un supérieur peu compétent et inadéquat pour certains des rôles qui lui étaient confiés? Pour donner un exemple, il n’est pas rare qu’un directeur financier (ou qu'une directrice financière) soit excellent dans la conduite budgétaire mais très mauvais dans la gestion d’équipe. La Loycocracy réduit ce risque, tout en permettant la mise en place de politiques cohérentes au sein de l’organisation. A titre de rappel, les rôles transversaux sont:

  • Coordinateur: voir la description plus bas
  • Talent: recrutement, organisation formations, lien avec admin RH, fixation des salaires
  • Innovation: innovation et digitalisation
  • Marketing & sales: pilotage des actions marketing en lien avec l’équipe, présentation services, offres de services
  • Risk management: analyse et traitement des risques, gestion de crise
  • Finances: facturation, budgétisation chiffre d’affaires, suivi réalisé, suivi des coûts directs
  • Planification du travail: attribution des clients, planning, validation vacances, absences, time-sheet
  • Logistique: gestion des locaux, du matériel et des fournisseurs
  • Bcorp: amélioration de notre impact sur les gens et l’environnement
  • Evénements internes: organisation des événements internes (inter- et intra-équipe)
  • Infra IT: hardware, software, support aux utilisateurs internes

Afin de garantir une bonne coordination, ces rôles se regroupent au sein d’équipes «support» dans lesquelles sont discutées la politique salariale (équipe «talent») ou celle de gestion des risques (équipe «Risk management»). Les porteurs des dits rôles ont ensuite autorité pour appliquer ces politiques au sein de leur équipe «opération».

Le coordinateur

Chaque équipe «support» ou «opération» dispose d’un coordinateur qui exerce un leadership bienveillant sur les membres de son équipe. Son existence constitue l’une des principales divergences avec le modèle de l’«Holacracy» dont les processus visant à faire totalement fi d’une forme de leadership ont été jugés trop complexes par l’équipe  en charge de l’implémentation. Pour les initiés, le coordinateur loycocratique rassemble les rôles holacratiques de «premier lien», de «second lien» et de «facilitateur».

Les responsabilités du coordinateur, établies dans la constitution, sont les suivantes:

  • Porte la raison d’être et mobilise autour de celle-ci
  • Met en place et préserve les 5 piliers de l’intelligence collective (voir notre prochain épisode)
  • Garantit des valeurs et un climat qui favorise l’entraide
  • Rend attentif aux situations à risque et les adresse (écart aux règles de vie et aux valeurs)
  • Anime les séances, les discussions au sein de l’équipe, prend les PV et/ou pose les tâches sur le planning
  • Attribue les rôles
  • Fait le lien avec l’équipe supérieure
  • Arbitre les responsabilités en cas d’incompréhension, de conflit
  • Assure l’implémentation et le suivi des processus qualité
  • Suit la performance et les Key Performance Indicators (KPI)
  • Donne un feed-back aux loycomates de son équipe
  • Gère les conflits

Le coordinateur a ainsi un impact fondamental sur le fonctionnement de son équipe, le bien-être de ses membres et le respect des règles loycocratiques. Son leadership est déterminant pour la bonne marche de la Loycocracy et l’intelligence collective au sein de son équipe dont nous décrirons les piliers dans le prochain épisode. Stay tuned! 

Pour ne pas manquer notre prochain épisode, n’oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter ci-dessous!

Partagez cette actualité !

Newsletter

Restez informés de nos beaux projets et des news du marché,
une fois par mois à la sauce Loyco!