LES ACTUALITES DE LOYCO ET DU MARCHE

Restez informés de nos beaux projets et des news du marché, une fois par mois à la sauce Loyco!

mukam

11 Décembre 2018

L'homme pour la machine

Presse

Laurent Charbonnier, co-fondateur de Loyco et Coordinateur Innovation, était l'invité de l'équipe d'Airccelerate pour une interview "Innovation". Au micro de Marco Brienza, il a parlé d’intelligences: augmentée, collective et artificielle.

Retrouvez le podcast d'Airccelerate sur Soundcloud ou lisez le résumé de l'interview ci-desssous.

Ressources humaines: l’avis de l’expert Laurent Charbonnier (ex CIO, Loyco)

“Aujourd’hui, on a un peu d’IA chez Loyco et surtout beaucoupd’Intelligence Collective." Laurent Charbonnier, cofondateur et ex CIO de Loyco  

Diplômé en génie robotique et docteur en robotique mobile, Laurent Charbonnier a cofondé l’entreprise Loyco en 2013, une PME de 96 collaborateurs basée à Genève et gérant toutes sortes de processus internes pour ses clients, de la comptabilité et les ressources humaines à la gestion des risques, en passant par divers services marketing. Jusqu’en mai 2018, Laurent Charbonnier y a occupé le rôle de CIO avant de passer à un nouveau système de gouvernance piloté par Intelligence Collective: la Loycocracie.  

Adhérez-vous aux craintes formulées sur les emplois lorsqu’on aborde le sujet de l’IA? 

Les scénarios qu’on nous présente sont souvent alarmistes, mais nous entendons assez peu les chercheurs s’exprimer sur le sujet. Aujourd’hui, la quantité d’informations est finie : nous savons de combien d’information nous disposons, alors que la capacité du cerveau, elle, est infinie. Dire que l’homme sera dépassé par le robot reste une vision peu probable.

Nous assisterons tant à une disparition de certains emplois qu’à un transfert. Ce phénomène n’est pas nouveau : nous avons classiquement utilisé l’automatisation, la robotique, la technologie pour nous rendre plus forts et plus intelligents. Pour faire plus de choses, plus vite. Nos grands-parents ne faisaient pas les mêmes métiers que nous, ainsi en sera-t-il de nos enfants. Est-ce à dire que nous allons assécher l’humanité? Nous en sommes encore loin. La robotique vient simplifier et faciliter le travail de l’homme pour lui permettre d’effectuer des tâches à plus grande valeur ajoutée.  

Quels sont les nouveaux métiers de l’IA?

Là encore, il s’agit d'une adaptation des métiers actuels et non de nouveaux métiers. Voyons cette question à travers le prisme de la compétence. Lors de l'avènement d’Internet, on a cherché des profils en lien avec cette nouvelle technologie : créateur de contenu web, développeur web, administrateur de sites alors qu’en pratique il s’agissait de programmeurs. Avec l’intelligence artificielle, c’est le même principe.

À mon sens, les compétences propres au développement d’une IA sont au nombre de 5 et c’est elles qu’il faut rechercher: Programmation, Statistiques, Mathématiques, Préparation des données et Intuition. La compétence-clé restera l’intuition.

Dans quels domaines RH l’IA - ou l’intelligence augmentée - sont-elles susceptibles de faire mouche le plus rapidement?

Ce qui paraît le plus réaliste, c’est d’enrichir la donnée personnalisée : détecter chez un collaborateur un évènements de vie donné - son mariage, l’arrivée à la retraite, la naissance d’un enfant - et ajuster automatiquement les processus administratifs qui en découlent comme l’attribution d’allocations familiales, le recalcul du droit aux vacances, etc. En bref, faciliter et automatiser les processus en rapport avec un événement connu ou prédictible et proposer des options adéquates en lien avec le changement de situation.

Comment les PME peuvent-elles bénéficier de l’IA dès maintenant?

Nul besoin de disposer d’un énorme budget, ni d’un département R&D : avec quelques milliers de francs, il est possible d’appréhender les nouvelles technologies et d’être capables de les “digérer”. 

Chez Loyco, nous étions curieux des aspects technologiques dès le début et c’est ce qui nous a motivé. En quoi est-ce que ces nouvelles technologies vont nous aider? C’est la première question à se poser. Au travers d’un accompagnement externe, nous avons rapidement acquis une meilleure connaissance de l’IA, mise à l’oeuvre actuellement sur un ​bot​ et d’autres technologies de machine learning. En partant d’un cas business précis, nous avons pu élargir le champ à d’autres applications et ainsi faire profiter le maximum de personnes de ces avancées. 

Partagez cette actualité !

Newsletter

Restez informés de nos beaux projets et des news du marché,
une fois par mois à la sauce Loyco!